Varan Caraïbe

Varan Caraïbe - La Caraïbe du documentaire
Depuis plusieurs années, l'association VARAN CARAIBE soutient en Guadeloupe le développement d'une culture cinématographique caribéenne vivante, productive, pérenne en favorisant l'émergence d'une production régionale depuis son origine - la formation et le soutien apporté aux jeunes cinéastes - jusqu'à son aboutissement : la diffusion et la mise en réseau.

Ce projet a reçu un soutien de poids, lors de la visite de Jean Rouch en Guadeloupe en novembre 2003, et en 2006 fut créée l'association VARAN CARAIBE regroupant des membres de Varan et des acteurs culturels guadeloupéens.

VARAN CARAIBE organise des formations en partenariat avec les Ateliers Varan et place son action dans une perspective régionale et internationale, afin qu'émergent de nouveaux regards sur des réalités trop méconnues, et que s'étanche la soif d'images de soi de ces sociétés en pleine mutation.

Après un premier séminaire pratique en 2010 qui a abouti à la réalisation de 6 premiers films de stagiaires sur le thème « Travailler », un atelier de 4 semaines en 2011 sur le thème « Habiter » qui a abouti à la mise en ligne du premier web documentaire guadeloupéen (De cases en Kaz), et l'atelier multi formations de 2012 qui a pris pour thème « Tourments d'amour », Varan Caraïbe poursuit son action en faveur de la professionnalisation des acteurs du cinéma documentaire en organisant des formation à l'écriture, au montage, au documentaire radiophonique, à la réalisation de web documentaires et de documentaires...

Cette action s'inscrit dans la durée, elle vise à initier et promouvoir des productions inédites : les travaux de nos stagiaires, visibles sur cette plateforme, en sont la meilleure illustration !

L'équipe

Gilda Gonfier

Gilda Gonfier   /   Présidente de Varan Caraïbe

 

Auteure / Bibliothécaire

 

Elle publie sa première nouvelle dans la revue Autrement : Guadeloupe temps incertains en 2000. S'en suivent d'autres écrits, notamment en 2008, la pièce de théâtre Le Cachot. Elle est la lauréate avec Doumey Durieux du prix du Conseil général « Livres jeunesse en Caraïbe » en 2008-2009, Zandoli mandé mayé (L'Anoli Amoureux).
Elle publie avec Frédéric Régent et Bruno Maillard "Libre et sans fer" ouvrage historique, chez Fayard en 2015.
Directrice de la Médiathèque du Gosier, Bibliothécaire, et l'une des premières coordinatrices du Mois du film documentaire en Guadeloupe, elle est la présidente de l'association Varan Caraibe depuis 2006.

Fabienne Chomaud

Fabienne Chomaud   /   Membre active

 

Réalisatrice / Auteure / productrice

 

Elle a débuté comme ingénieur du son puis fondé une société de doublage de long-métrages et s'est installée définitivement en Guadeloupe en 2005, où elle a fondé la société de production Antilles Artistes Associés. Elle a réalisé et produits plusieurs films institutionnels et films publicitaires.
Elle a participé en 2010 au premier atelier Varan en Guadeloupe et réalisé Mécano Kid.
En 2011 elle a participé au sein de l'atelier de 2011 a la réalisation du web documentaire "de Kaz en cases" avec son court-métrage Villa mon rêve. Elle est l'auteure de plusieurs scénarios de courts-métrage de fiction et développe des projets de films documentaires.

Formatrice chez Fore - Intervenante dans un chantier d'insertion audiovisuel, puis à Varan Caraibe dans le cadre des Ateliers Urban Film Project.

Elle a notamment réalisé :

2013 - Musiciennes en Guadeloupe, l'île aux Virtuoses Film documentaire 52mn (BCI Production)

2015 - Nightmare Before Wedding Court métrage fiction. 15 mn Adaptation de « Alice au pays des merveilles».
Prix du meilleur court métrage caribéen et Prix du Femi dans les murs au Festival du film international de Guadeloupe « Le Femi »
Sélection officielle du Festival de Saint Barth
Prix du meilleur court métrage caribéen au Rencontre cinémas de Martinique - Juin 2016
Prix du meilleur film court de fiction au festival du film insulaire de Groix août 2017


2016 - Ciné Woulé, le road movie - 52 mn Diffusion Canal+ et Réseau Première.

Philippe Hurgon

Philippe Hurgon   /   Membre actif

 

Réalisateur / Coordinateur de projet multimédia

 

Il mène ses premières expériences dans le cinéma en tant que coordinateur de projet multimédia au sein de collectivités locales et d'espaces labellisés. Il monte des projets d'éducation aux médias qui s'appuient sur l'univers cinématographique et documentaire :KARTYÉ LA A NÈF sur l'aménagement urbain (2008), RUPAP sur la rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre (2010), IMAJ IN MARIE GALANTE un portail documentaire sur l'île de Marie Galante (2013). Organise des projections MOIS DU DOC / VENDREDI DU DOC / QUARTIERS LIBRES au sein du Réseau de Bibliothèques et dans les quartiers de Pointe-à-Pitre.
Il intègre les Ateliers Varan Caraïbe tout d'abord en tant que stagiaire :
Réalisation de Web documentaire (2011)
Il réalise « On Vi Lakou »
Réalisation d'essai radiophonique (2014)
Il réalise « Pawol Granfon »
Parallèlement, il se forme à la photographie documentaire (2011), à l'écriture cinématographique avec le GREC - Groupe de Recherches et d'Études Cinématographiques (2016).
Aujourd'hui, il a plusieurs projets documentaires en écriture et s'implique au sein de l'association en étant force de proposition - Projet Urban Film Project (2017).

Sophie Salbot

Sophie Salbot   /   Membre active

 

Productrice

 

Après avoir, au sein de la société Les Films de la Plaine,  assuré  la productions des films de Idrissa Ouédraogo, «Samba Traoré » (Ours d'argent – Berlin 1993), « Le cri du cœur » (Sélection officielle – Venise 1994) et « Kini & Adams » (Sélection officielle – Cannes 1997),  Sophie Salbot crée la société Athénaïse et y produit films de fiction et documentaires. Elle intervient régulièrement dans le Master de Documentaire de Création de Grenoble – Lussas et dans des résidences d'écriture ou de production en Afrique organisées par Doc Monde.
Parmi les films produits, «Une fenêtre ouverte et « Le monologue de la muette » de Khady Sylla, « Tèt grenné » de Christian Grandman, « Rêves de poussière » de Laurent Salgues, « Les enfants du blanc » et « Notre étrangère » de Sarah Bouyain, « Les loups » de Sophie Deraspe, «La lune est tombée » de Gahité Fofana, "La permanence" de Alice Diop (Prix de l'Institut Français au Festival du réel 2016). Elle produit actuellement le documentaire de Sylvaine Dampierre « Paroles de nègres».

Sylvaine Dampierre

Sylvaine Dampierre   /   Responsable pédagogique

 

Cinéaste, formatrice, scénariste

 

A été monteuse jusqu'en 1998, a créé avec Alain Moreau, Télé-Rencontres, canal interne de télévision à la maison d'arrêt de Paris la Santé. Enseigne aux Ateliers Varan depuis 1993. A fondé avec Gilda Gonfier Varan Caraïbe et encadré en Guadeloupe des ateliers de formation en réalisation, montage et web documentaire en 2010, 2011 et 2012. Auteur et réalisatrice de films documentaires dont :
L'île (57', 1998), Un enclos (63' 1999), La rivière des galets (63' 2000), Pouvons-nous vivre ici ? (59' 2002), Green Guérilla (60' 2003), Le pays à l'envers (90') long-métrage tourné en Guadeloupe et sorti en salle en 2009, Piazza mora (2013).

Le site de Sylvaine Dampierre

Malaury Eloi

Malaury Eloi   /   Coordinatrice

 

 

Les formateurs

Michel Creïs

Michel Creïs   /   Formateur

 

Chef opérateur du son

 

Au cours d'une carrière commencée à l'ORTF en 1970 et terminée à Radio France en 2010, a longtemps collaboré à l' "Atelier de Création Radiophonique" de France Culture, à partir de 1975, avec René Farabet, Andrew Orr, Kaye Mortley, mais aussi enregistré des fictions et des documentaires pour France Culture et des productions musicales pour France Musique et France Inter.
Participe depuis 2008 à la conception et la réalisation sonore d'un site internet, mis en ligne début novembre 2010 (www.ecouterparis.net). Ce site a pour ambition de faire redécouvrir la ville par les sons, mais aussi de sensibiliser un large public au plaisir de l'écoute.

Jean-Noël Cristiani

Jean-Noël Cristiani   /   Formateur Ateliers Varan

 

Cinéaste, formateur
Membre fondateur des ateliers Varan, il a participé à de nombreux ateliers à l'étranger, responsable de l'atelier Méditerranée en Corse

 

Il a réalisé de nombreux films documentaires dont :
Normands, Barbares et Bâtisseurs - 1979 - 13 et 22 minutes .Le grand collisionneur - 1992 - 50 minutes
Edouard Glissant -1994 - 50 minutes - 16mm. Les Vitraux de Soulages - 1994 - 50 minutes - 35 mm.
Karen Blixen - 1995 - 45 minutes - vidéo. John Coltrane - 1996 - 55 minutes - vidéo. Max Roach - 1997 - 55 minutes – vidéo. Mika Waltari -1998 -56 minutes Maurice Chappaz - 2001 - 50 minutes et 13 minutes. Soulages, le noir et la lumière - 2008 - 52 minutes. Le marcheur - 2009 - 35 minutes.
Enseignement et ateliers :
1973-1974 et 1974-1975 Chargé de cours Université Paris V.1979 : Caen Atelier de cinéma AACAN. 1981 : Participe à la création des Ateliers VARAN inspirés par Jean ROUCH. 1982 : Ateliers VARAN, lDépartement des Nairobi, Kenya. 1994 : Atelier Varan de Roumanie 2004-2007 : Atelier Varan des Républiques de l'ex Yougoslavie, Belgrade. 2006-2011: Atelier Varan inter régional du Caucase Sud, Arménie, Azerbaïdjan et l Géorgie. 2011: Ateliers VARAN, Le Caire, Egypte. 2010- 2013: Atelier Varan « Regards méditerranéens » Corse.

Ana Maria De Jésus

Ana Maria De Jésus   /   Formatrice en web design

 

 

Depuis plus de dix ans, Ana Maria De Jésus mêle vidéo et multimédia dans son travail. Elle s'interroge sur sur les représentations des désirs individuels dans la société à travers des oeuvres interactives tels que www.thanatorama.com.

Yves De Peretti

Yves De Peretti   /   Formateur, membre des Ateliers Varan

 

Réalisateur, Enseigne le cinéma à la FEMIS et aux Ateliers Varan. A participé à des Ateliers Varan en Colombie, au Maroc, aux Philippines ...

 

Après des études de Lettres modernes et d'Ethnologie, aborde le cinéma en autodidacte (films militants et institutionnels, art vidéo, etc.) puis commence à réaliser des films documentaires pour la télévision en 1987, dont Tabu, dernier voyage présenté et primé à la Semaine de la Critique du Festival de Locarno (1996).

En 1992, il fonde avec quelques amis réalisateurs l'association des cinéastes documentaristes (ADDOC), qui contribue à donner une forte identité culturelle au genre documentaire. En parallèle à la réalisation de films, il commence en 2002 à enseigner la pratique du film documentaire en France et à l'étranger, dans le cadre des Ateliers Varan et de l'Atelier Documentaire de La FEMIS.

Il écrit ponctuellement des textes sur le cinéma pour des revues, en particulier la revue "Documentaires" et Trafic et collabore avec l'ACRIF et les Cinémas Indépendants Parisiens pour le Programme « Lycéens et apprentis au cinéma ».

Principales réalisations pour la télévision :
2013 - LE COMPOSITEUR A L'ŒUVRE - 8 X 13'. 2010 - LA VOIE DU TAO ou L'ART DE L'IMMORTALITE -59'. 2007 - ALLONS ENFANTS DE CAMOPI - 55' . 2004 - JOAN MIRO, L'HOMME QUI A RENVERSE LA PEINTURE - 60'. . 2003 - HÂL - 54' . 2002 - TU ES, JE SUIS… ou L'INVENTION DES JIVAROS - 67'. 2000 - LES ANDALOUSIES DE DAMAS A CORDOUE - 52'. 1999 - UNE FENETRE À TANGER (LE MAROC DE MATISSE)- 26'.
1999 - PLUS PRÈS DE LA TERRE – 52'. 1998 - LISBONNE EXISTE-T-ELLE ? - 56'. 1997 - LES HÉRITIERS DE CHAMPOLLION - 60'. 1997 - POUR L'AMOUR DU LOUVRE - 53'. 1996 - TABU, DERNIER VOYAGE 80'. 1996 - BLUES D'EN FRANCE - 52'. 1993 - ALBA MOSSA - 50'. 1991 - LOUIS SCLAVIS... comme clarinette - 52'. 1990 - BUDAPEST, L'ENTRE-DEUX-TERRES 55'. 1988 - L'ANGE ET LE BARBARE - 15'.

Daniel Deshays

Daniel Deshays   /   Formateur, membre des Ateliers Varan

 

Réalisateur sonore pour le théâtre, la musique, le cinéma. Auteur. Enseignant.

 

Il enregistre le son direct et/ou les musiques de films parmi lesquels ceux de Robert Kramer, Xavier Beauvois, Robert Bober, Chantal Akerman, Paul Vecchiali, Agnès Jaoui, Philippe Garrel. Il réalise des bandes son pour le théâtre depuis 1977, notamment avec Alain Françon (1982-2013). Il a initié l'enseignement du son à l'Ecole des Beaux Arts de Paris (ENSBA). Coordinateur du département son à l'Ecole Nationale du Théâtre depuis 1993 (ENSATT) il y fait se croiser les différentes approches de la créations sonore (radio, musique, cinéma, théâtre). Il intervient régulièrement à la Fémis et dans de nombreux festivals Masters et stages de formation professionnels (Ateliers Varan) et à Sciences Po. En 2006, il publie aux éditions Klincksieck, « Pour une écriture du son » et en 2010 « Entendre le cinéma ».

Alice Diop

Alice Diop   /   Formatrice Atelier Varan

 

Cinéaste, membre de l'équipe des Ateliers Varan

 

Après un Master en Histoire obtenu à La Sorbonne Paris 1 et un DESS en sociologie visuelle, Alice Diop intègre l'atelier documentaire de la Femis.
Elle réalise depuis 2005 des documentaires de créations diffusés sur les chaînes Arte, France 5, Planète et Voyages ; et diffusés aux festivals du réel, Lussas, Douarnenez, les Ecrans documentaires, le festival du film de femmes…
Filmo :
La mort de Danton: Portrait d'un jeune comédien noir originaire de la cité des 3000 à Aulnay sous bois, en formation au Cours Simon, a bénéficié d'une bourse auteur documentaire de la fondation Jean Luc Lagardère ; d'une résidence « cinéaste en résidence » au sein de l'association Périphérie.
Il a obtenu le prix des bibliothèques au festival du réel à Paris, le grand prix du festival du film d'éducation et une étoile de la SCAM 2012.

Vers la tendresse : Un film construit autour de monologues intérieurs de jeunes hommes de cité évoquant leur rapport à l'amour et à la tendresse. Le Film a reçu le Prix INA creative et le Prix du public au Festival du Film de Femmes, ainsi que le Grand Prix France du Festival du moyen metrage de Brive 2016

La Permanence, long métrage documentaire sur une permanence de soin pour migrants à l'hopital Avicenne de Bobigny vient d'obtenir le prix de la compétition française au Festival Cinéma du réel 2016.

David Ghéron-Trétiakoff

David Ghéron-Trétiakoff   /   Formateur membre des Ateliers Varan

 

Réalisateur, monteur, plasticien- performer

 

Membre de l'équipe des Ateliers Varan. A participé à des ateliers à Beyrouth, Le Caire, Ajaccio, en Guadeloupe, en Corse, à Ouagadougou et à Paris. Vit et travaille à Bruxelles.

Son travail porte sur des sujets politiques et sociaux tels que les conséquences de la guerre d'Algérie, la perception de l'identité dans les pays musulmans et les effets du terrorisme international. Son travail se situe entre le cinéma documentaire et expérimental. Il a vécu et voyagé au Moyen Orient pendant des années et s'est intéressé aux cultures algériennes, égyptiennes et yéménites au delà des approches journalistiques télévisuelles.

Réalisations :Comme s'il n'y avait que nous- Une Promesse de Bonheur - Sans Titre (Algérie) - A God Passing - Une Pure Construction - Are you looking ? - Station to Station

Expositions : Art Matrix Project (Bruxelles, 2000), Kunsthall Bern (2008 & 2010), Galerie Castillo & Corales (Paris, 2010), MATHAF (Doha, 2012), IVAM (Valencia, 2013), IMA (PARIS, 2013), Worksound Gallery (Portland OR, 2011), MuKHA Contemporary Art (Anvers, 2010 & 2014), Rijksakademie (Amsterdam, 2013), SMAEK (Munich, 2014), Biennale de Montréal (2016), PULSAR Gallery (Anvers, 2017)

Performances : Lynndie England (Regard du Cygne, Paris/ Fringe Festival, NYC)- Croissant (série performative pour la chorégraphe Robyn Orlin a Centre National de la Danse, paris)- Confit de Canard (spectacle, chorégraphe Robyn Orlin, CND, Paris)- Division (performance vidéo :Worksound Gallery, Portland OR, NotEnoughFestival, Portland, OR)

Anca Hirte

Anca Hirte   /   Formatrice réalisation

 

Auteur Réalisatrice de films documentaires.

 

Après un diplôme d'ingénieur chimiste à l'Ecole Polytechnique de Bucarest, Roumanie, elle travaille à la section de recherche du Musée du Paysan Roumain. Elle est stagiaire de l'atelier de réalisation des Ateliers Varan à Bucarest en 1994 (« Venus », 12'), à la fin duquel elle quitte la Roumanie pour vivre à Paris et réaliser des films. Elle coréalise avec Jean Lefaux « De la chute » (52') en 1998 et « Voyage dans l'irréalité immédiate » (80') en 2004. Elle réalise « Je dors mais mon cœur veille » (50'), 2008 ; « Teodora Pécheresse » (85'), 2011 ; « Au nom du Maire » (52'), 2013 ; « Il respire encore » (90'), 2015. Elle rejoint les Ateliers Varan comme formatrice en 2014.

Cédric Jouan

Cédric Jouan   /   Formateur

 

Chef monteur, Formateur (Ateliers Varan, Femis, Louis Lumière, Esec, Ina, Esav Marrakech).

 

Diplômé de l'ESEC, l'Ecole Supérieur d'Etudes Cinématographiques, en 1994, il commençe par travailler 5 ans au Festival des Ecrans Documentaires d'Arcueil en tant qu'assistant du délégué général.Puis il entame plusieurs expériences dans le montage tout d'abord en tant qu'assistant monteur de long métrage sur les films de Fabienne Godet et Xavier Giannoli. Puis en tant que chef monteur de courts-métrages de Jean Béout, César Campoy, Virgil Vernier, et Paul Grandsard. Mais aussi de documentaires de Damien Faure (Espaces Intercalaires, Milieu, etc.), François-Xavier Drouet (La chasse au Snark, Au nom du coach), Victor Kossakovsky (Svyato), Mia Ma (Riz Cantonais), etc.
En parallèle, il pratique l'étalonnage sur les films de Ariane Doublet (Fièvres, La pluie et le beau temps), Thomas Balmes (Adjusters), la direction de post-production (émission Cut Up pour Arte de 2008 à 2009) ainsi que la formation au montage (Ateliers Varan, Femis, Louis Lumière, Esec, Ina, Esav Marrakech).

www.vimeo.com/cedricjouan

Greg lemaître

Greg lemaître   /   Formateur son

 

Ingénieur du son - Danseur

 

Formé auprès de Jean-François Chevalier et Francis Bonfanti. Membre du collectif d'ingénieurs du son Samedi14. Prises de son essentiellement sur documentaires de création, télévision et court-métrages.
Danseur au sein du collectif 1.5
2004 - sur la série « Agathe et les métiers du spectacle » pour Arte.
2007 - conteur son et sound designer du documentaire « Il était une fois Walt Disney ». Collection pour Arte avec les Films d'ici en 2007 « Grands rôles »(6X26').
2009 - épisodes de « L'art et la manière », une « Empreinte » de Serge July sur Agnès B, en « Au pays qui te ressemble » de Maya Abdul Malak - 2010 - « En l'air » moyen-métrage de Pierre Meunier coproduction France2 /les Films d'ici, prise de son, montage son.
2012 - « Alma une enfant de la violence » webdoc produit par Arteweb . Fin 2012 - le court-métrage « Ceux qui restent debout » de Jan Sitta prise de son et montage son. « La mélodie du boucher » d'Amélie Bonin pour Arte.
2013 « La cour de Babel » de Julie Bertucelli - 2014 « L'amour en cité » de Maïram Guissé et Ruddy Kabuiku, « Toulon 1942, le sabordage de la marine française »de Talczewski et Adila Benedjaï-Zou pour France3.
2015 « Althusser, le marxiste imaginaire » pour Arte et en 2016 « Les Roms face à l'Europe » de Samuel Lajus pour Arte.
En cours, la suite d'une immersion profonde sur les hauts plateau de Papouasie où des humains du bout du monde voit la convoitise occidentale des richesses fossiles de leur sous-sol bouleverser leur modes vie et également un autre projet en tournage et développement de Sylvaine Dampierre

Dominique Pâris

Dominique Pâris   /   Formatrice, membre des Ateliers Varan

 

Chef-monteuse formatrice.

 

Après une licence de Lettres Modernes à Paris VII et un diplôme au Conservatoire Libre du Cinéma français en 1976, elle passe 15 années au Brésil où elle exerce comme monteuse son et chef monteuse de films de fiction. Elle a la chance de travailler avec quelques grands réalisateurs du Cinema Novo parmi lesquels Leon Hirzman, Carlos Diegues, Arnaldo Jabor, Julio Bressane, Eduardo Escorel, Eduardo Coutinho…
En 1991, de retour en France, elle continue son activité de chef monteuse sur des films de fiction de Flora Gomes, Michèle Rosier, Raul Ruiz, Bianca Conti Rossini entre autres et sur des documentaires de création de Hala Alabdalla, Emmanuelle Franc, Maher Abi-Samra, Catherine Arnaud…
Parallèlement à son activité de monteuse, elle encadre de nombreux stages aux Ateliers Varan, notamment à Paris, mais encore à Lisbonne, Marrakech, Hanoi, Guadeloupe ainsi qu'à Kinshasa-RDC, stage organisé par Cinedoc pour la réalisation de trois documentaires de 52mn dont elle supervise les montages, à Bejaïa et à Alger pour Bejaïa Doc ou encore à l'École Internationale de Cinéma de Cuba où elle s'est rendue à plusieurs reprises.

Renaud Personnaz

Renaud Personnaz   /   Formateur, membre des Ateliers Varan

 

Chef opérateur, réalisateur

 

Chef-opérateur et cadreur tant en documentaire qu'en fiction, il a travaillé en France et en Italie, avec des réalisateurs comme Mario Martone, Jean Lefaux et Anca Hirte, Dominique Gros, Silvio Soldini, Leonardo Di Costanzo, Laurent Bécue-Renard, Alessandro Piva, Raùl Ruiz, Sylvaine Dampierre (entre autres sur Le pays à l'envers, tourné en Guadeloupe), Laurence Ferrera Barbosa, Fanny Ardant …

Il a également réalisé des documentaires : Le bœuf sous le toit (1993), Au-delà des notes (2008), Opera oscura (en cours). Membre actif des Ateliers Varan depuis 2000, il a animé des ateliers à Paris, à l'île Maurice, au Maroc, en ex-Yougoslavie.

Jocelyne Ruiz

Jocelyne Ruiz   /   Formatrice

 

Chef monteuse

 

Diplômée du Conservatoire Libre du Cinéma Français .
a monté des longs métrages de fiction comme « La chasse aux papillons » de Otar Iosselliani, « Ao sul » de Fernando Matos-Silva à Lisbonne, des courts métrages et des films d'animation.
Des documentaires de création avec Xavier Baudoin, Mariana Otero, Marie-Hélène Rebois, Gérald Caillat, Catalina Villar, Elisabeth Jonniaux, Hugues de Rosière, et aussi des films ayant trait à la danse contemporaine, processus de création, ou portraits de chorégraphes comme Mathilde Monnier, Régine Chopinot, Wim Vandekeybus, Irène Tassembedo, Dominique Bagouet, Merce Cunningham…
A enseigné en section montage (support film) à l'Ecole Supérieure de Réalisation audiovisuelle, en 1996 et 1997, animé des stages sur système AVID en 1997,1998, 1999.
Elle participe aux Ateliers Varan depuis 1998 aux montages des films de stage à Paris et a participé en 2002 au stage Varan Colombie organisé par Catalina Villar à Bogota.

Jean-Pierre Sarrazac

Jean-Pierre Sarrazac   /   Formateur

 

Auteur dramatique, metteur en scène.
Professeur de dramaturgie à l'Université Paris III- Sorbonne nouvelle. Professeur invité à l'Université de Louvain-la-Neuve.

 

Il a réalisé de nombreuses pièces de théâtre et pièces radiophoniques :
.../... Mort d'un D.J. (France-Culture, juin 2000). Cantiga para JA (Théâtre Gil Vicente de Coimbra, Compagnie théâtrale de Braga, Centre dramatique national de Galice, décembre 2003). Ajax/retour(s) (2005). La Boule d'or (France-Culture 2012).

Il a mis en scène de nombreuses pièces de théâtre et a travaillé à la formation de comédiens (Ecole du Théâtre National de Strasbourg de 1976 à 1981, Ateliers de Formation et de Recherche de la Comédie de Caen de 1983 à 1991, Comédie de Reims de 1991 à 1993, membre du jury du concours d'entrée au Conservatoire national supérieur d'Art dramatique en 1991 et 1993)…

Il a été membre de la rédaction des revues Travail théâtral, puis a créé et dirigé L'Annuel du théâtre, direction de la collection "Penser le théâtre" aux Editions Circé...

Prix Thalie 2008 de l'Association internationale des critiques de théâtre (AICT).

Marie-claude Treilhou

Marie-claude Treilhou   /   Formatrice, membre des Ateliers Varan

 

Cinéaste, formatrice

 

Après une licence de philosophie et d'histoire de l'art, Marie-Claude Treilhou collabore aux revues Cinéma et Art press de 1974 à 1977. Après avoir été l'assistante en 1978 de Paul Vecchiali sur Corps à cœur, elle se lance dans la réalisation, en 1979, avec Simone Barbès ou la vertu : la matière de ce film a été nourrie par l'expérience de la réalisatrice qui a travaillé longtemps comme vendeuse, coursière, enquêtrice, caissière, ouvreuse...

Navigant entre fiction et documentaire, elle obtient le prix Jean-Vigo pour son court-métrage Lourdes, l'hiver. Après L'âne qui a bu la lune, adaptation de contes méridionaux, elle fait exceptionnellement appel à des comédiens professionnels avec Le Jour des rois, ou la folle équipée de trois vieilles dames incarnées par Danielle Darrieux, Paulette Dubost et Micheline Presle accompagnées de Robert Lamoureux et de Michel Galabru.

La cinéaste fait quelques apparitions dans des films d'amis comme Corps à cœur de Vecchiali et, à l'inverse, réunit Claire Simon, Dominique Cabrera, Alain Guiraudie et André Van In dans Un petit cas de conscience en 2002. Les héros de Marie-Claude Treilhou sont le plus souvent de simples gens traversés par les grands bouleversements de l'Histoire (Il était une fois la télé, Paroisses, paroissiens, paroissiennes) ou bien portés par un travail qui les transforme et dont elle veut communiquer l'enthousiasme, le perfectionnisme et la grâce (En cours de musique, Les métamorphoses du chœur, Couleurs d'orchestre).

Contact

Varan Caraïbe

32 rue Peynier
97110 POINTE-A-PITRE

 

+590 (0)690 54 21 82

 

contact@varancaraibe.com

Vous pouvez également remplir ce formulaire pour nous envoyer un message ou poser une question.

 
MERCI DE PATIENTER PENDANT L'ENVOI DU FORMULAIRE...